Section Vtt

 

 

La passion s’explique par la force que les gens ont à faire découvrir leur sport en l’occurrence le vtt.

Différentes approches de la discipline sont proposées, soit par les sorties dominicales en groupes de tous niveaux guidées par des vététistes qui auront préparé leur itinéraire,  soit par des sorties organisées  par des clubs ou associations.

Vitrimont passion s’enrichit également par la pratique du vtt sous d’autres angles comme l'enduro, la descente,  l’organisation de longues randonnées,  voir même des raids d’une semaine en découvrant différentes régions françaises.

 

Rouler sur des sentiers de terre battue libère les adeptes de vélo de montagne de leurs frustrations de la journée, leur procure une bonne dose d’endorphine

ainsi qu’une sensation d’évasion qu’on ne retrouve que dans la nature. C’est leur refuge contre le bitume, l’affalement, les écrans d’ordinateur et quoi d’autre encore. C’est beaucoup demander d’une randonnée de vélo, mais étrangement, ça marche!

Les adeptes du vélo de montagne sont des usagers de sentiers «omnivores» : ils peuvent s’attaquer à des sentiers réguliers ou ardus, à simple ou double trace, à des montées, à des descentes ou à tout ce qu’ils trouveront sur leur route. Cela dit, il est vrai qu’ils ont

souvent tendance à migrer vers des sentiers particuliers qui procurent une meilleure expérience.

Il serait faux de croire que tous les adeptes du vélo de montagne recherchent un circuit technique ou un exercice cardiovasculaire intense : ils sont quand même une espèce diversifiée. Il est toutefois possible d’émettre quelques généralités sur ce qu’ils recherchent.

Un contact avec la nature

Que ce soit dans un parc à proximité de la ville ou dans une vaste étendue sauvage, les cyclistes vont en plein air pour être plus près de la nature, pour voir les arbres filtrer la lumière, pour entendre le bruit des feuilles mortes sous leurs pas, pour vivre l’expérience d’un moment de silence qui leur rappelle pourquoi ils adorent sillonner les sentiers.

L’évasion

Le vélo de montagne offre la possibilité momentanée de s’échapper de la société et d’apprécier la sensation de rouler, l’odeur de la terre et des fleurs et la simple réalité d’être actif en plein air.

Le plaisir

Les cyclistes de montagne aiment les points de vue et destinations panoramiques, mais une grande partie de leur plaisir vient du sentier lui-même. Les meilleurs sentiers sillonnent le paysage dans un rythme joyeux de virages et de courbes, de montées et de descentes

et offrent une série d’attraits naturels intéressants

Le défi

Avez-vous déjà vu un cavalier ou un randonneur s’arrêter, faire demi-tour et refaire une section du sentier qu’il vient juste de franchir afin de l’essayer à nouveau ? Vous penseriez qu’il est fou (le cheval le penserait certainement). Et bien, les adeptes du vélo de montagne le font sans arrêt. Les cyclistes tirent un certain plaisir du fait d’améliorer leurs habiletés. La façon de penser d’un cycliste de montagne est qu’une section du sentier techniquement difficile représente

un défi et non une corvée. S’ils n’arrivent pas à rouler un tronçon de sentier, ils s’arrêtent, se retournent et essayent de nouveau, peut-être même plusieurs fois. Il leur faudra peut-être des jours, des semaines, voire des années avant de «maîtriser» un tronçon ou le rouler

sans mettre le pied par terre pour garder l’équilibre, mais le sentiment d’accomplissement en vaut les efforts et même après avoir maîtrisé «définitivement» un tronçon, la fierté demeure.

L’exercice

Le vélo de montagne est un excellent entraînement qui fait travailler l’ensemble du corps, qu’il s’agisse du coeur, des muscles, des réflexes ou du cerveau. En fait, pour certains adeptes, c’est l’exercice en soi qui est leur objectif. Pour d’autres, l’exercice a moins d’importance. Indépendamment de la motivation, les bienfaits du vélo de montagne sur la santé et la condition physique sont fondamentaux.

La variété

Les cyclistes de montagne adorent les réseaux de sentiers offrant un choix varié d’itinéraires et présentant de multiples facettes. Ils se réjouissent de savoir qu’il n’y a pas deux sentiers pareils. Même sur un petit territoire, chaque sentier a sa propre personnalité.

Les raccordements

Les cyclistes de montagne aiment personnaliser leur expérience en reliant des sentiers en une série de boucles ou de tronçons. L’idée que chaque cycliste se fait de l’itinéraire parfait peut varier, mais la plupart veulent des boucles de divers reliefs, difficultés et longueurs,

le tout relié à d’autres sentiers et chemins.

La camaraderie

L’aspect social du vélo de montage est très important. Bien que les randonnées en solitaire soient agréables, rouler avec des amis est le summum du vélo de montagne. Il y a un je-ne-sais-quoi dans le fait de partager

l’expérience avec d’autres que les adeptes affectionnent énormément.

 

Un sentiment d’appartenance

Les sentiers les plus satisfaisants sont ceux où le cycliste se sent le bienvenu. Trop souvent, les adeptes du vélo de montagne sont perçus comme des intrus, même sur les sentiers qu’ils roulent depuis des décennies. Lorsqu’ils se sentent bienvenus sur un réseau de sentiers, ils sont pourtant de précieux partenaires pour la collectivité, car ils sont toujours avides de partager leur savoir-faire, leur temps et leur argent pour les sentiers, au profit de tous les usagers.

 

 

 


Découvrez Roger Waters!

Vendée i